BTS FED - DBC

- Ouverture en alternance à la rentrée de Septembre 2021 -

À savoir :

Le diplômé de l’option domotique et bâtiments communicants (DBC) est un spécialiste des automatismes et des réseaux de communication du bâtiment. Les connaissances acquises au cours du BTS lui permettent de concevoir, installer, programmer et mettre en service des solutions techniques dans l’habitat et les bâtiments professionnels, en répondant le mieux possible aux besoins des clients. Il a aussi vis-à-vis de ces derniers un rôle de conseil et de formation à l’utilisation de la solution installée.

Ces solutions techniques « domotique » ou « gestion technique des bâtiments » sont bâties autour de systèmes d’automatismes communicants et de postes de supervision qui permettent de gérer l’ensemble des équipements comme par exemple le chauffage, la climatisation, l’eau, l’éclairage, les volets roulants ou les systèmes d’alarmes.

Sources : ONISEP 

Le titulaire du BTS DBC exerce son activité dans divers secteurs : bureaux d’études techniques (BET), entreprises d’installation et/ou de maintenance, fournisseurs et/ou fabricants d’équipements, collectivités territoriales, sociétés productrices d’énergie. Son métier s’élargit aujourd’hui au-delà des bâtiments avec les nouvelles applications de la gestion de l’énergie : les réseaux électriques intelligents (ou smart grids) et les villes intelligentes (ou smart cities).

Ouverture du BTS FED DBC rentrée 2021

BTS FED DBC – OUVERTURE EN SEPTEMBRE 2021 – BTS FED option C en alternance DBC (Domotique et Bâtiments Communicants) …
Lire La Suite

L’objectif est de former des spécialistes dans le domaine de l’intégration des services s’appuyant sur les systèmes communicants dans l’habitat pour les bâtiments tertiaires et résidentiels.

Cette formation prépare à être un interlocuteur privilégié du client et à jouer le rôle de chargé d’affaires.

Les domaines abordés sont :

▪ La gestion du confort ;

▪ Le contrôle d’accès ;

▪ L’utilisation des énergies et notamment des énergies renouvelables ;

▪ La gestion et la maîtrise des consommations énergétiques ;

▪ La sécurité incendie et anti-intrusion ;

▪ La surveillance technique ;

▪ Les services d’aide à la personne.

Le métier du technicien supérieur s’élargit aujourd’hui au-delà des bâtiments avec les nouvelles applications de la gestion de l’énergie :

les « réseaux électriques intelligents » (ou smart grids) et les « villes intelligentes » (smart cities).

  • S’intéresser à la conception des systèmes énergétiques
  • Disposer de compétences pour travailler en équipe dans le cadre d’une démarche de projet
  • Disposer de capacités d’organisation et d’autonomie
  • Disposer de compétences scientifiques et technologiques pour Interpréter et exploiter les informations obtenues à partir d’essais, de test, de simulations, de réalisations
  • Disposer de compétences en matière de communication technique pour décrire une idée, un principe, une solution (produit, processus, système)
  • Disposer de compétences en matière d’expression écrite et orale y compris en anglais pour communiquer et argumenter

Le technicien supérieur en domotique est capable de couvrir techniquement toutes les différentes étapes d’une affaire, de la conception à la mise en service. Il possède également une bonne maîtrise des techniques commerciales pour comprendre les besoins des clients, puis leur faire des propositions adaptées.

Il sait aussi faire des devis et argumenter pour défendre sa solution auprès de ceux-ci en s’appuyant sur ses connaissances techniques.

Brevets de Technicien Supérieur

Couvrant tous les secteurs professionnels, les BTS forment des collaborateurs d’ingénieur, des assistants commerciaux ou techniques, des assistants clientèle, des chefs de chantier, etc. selon les secteurs.

Le BTS se prépare en 2 ans après le bac en lycée, en école ou par l’apprentissage. Le recrutement se fait sur dossier. Les BTS visent une insertion professionnelle directe. Poursuite d’études possible, notamment en licence pro (pour 1 an).

Entrer dans la vie active en postulant auprès :

▪ des bureaux d’études techniques (BET) ;

▪ des entreprises d’installation et/ou de maintenance ;

▪ des fournisseurs et/ou fabricants d’équipements ;

▪ des collectivités territoriales ;

▪ des sociétés productrices d’énergie.

Poursuite d’études :

▪ Licence professionnelle (BAC + 3) ;

▪ Classes préparatoires « Adaptation Techniciens Supérieurs » (ATS) ;

▪ École d’ingénieurs en admissions parallèles pour les meilleurs.

Rapide évolution de la réglementation a créé de nouveaux débouchés dans les domaines :

▪ du contrôle des performances énergétiques des bâtiments ;

▪ du contrôle de l’application des nouvelles réglementations.